Rechercher
  • Charlotte Bureau Ostéo

Les douleurs CERVICALES et Ostéopathie

Mis à jour : juin 3

COMPRENDRE, PREVENIR ET TRAITER SES DOULEURS CERVICALES




Les douleurs aux cervicales (vertèbres du cou) appelées cervicalgies, toucheraient entre 10 et 20% des adultes. Ce nombre est en croissante augmentation de par la sédentarisation de la population.



Rappel anatomique

La colonne cervicale, est la partie la plus mobile de notre colonne vertébrale.

Son rôle est à la fois de permettre de tourner la tête et de l'incliner, et de supporter son poids, qui peut atteindre 4 à 5kg chez l'adulte.


Elle est composée de 7 vertèbres, 6 disques intervertébraux ayant un rôle d'amortisseur, et tout un système d'attaches par des ligaments, des muscles aussi bien des petits muscles fins attachant deux vertèbres que des gros muscles puissants comme le trapèze.


Les deux premières vertèbres ont un lien privilégié avec nos sens (vue,ouïe, odorat) ainsi qu’avec la mâchoire.

Les petits muscles qui s'y attache travaillent en permanence sur notre posture, dans le but de toujours garder le regard à l'horizontal, c'est ce que l'on nomme le réflexe oculo-céphalogyre.


Le rachis cervical est une zone richement innervée et vascularisée. En effet à ce niveau partent les nerfs pour les membres supérieurs, le diaphragme et certains organes du système digestif. Tout le réseau sanguin du crâne transite également par les cervicales.



Les symptômes les plus courants
  • douleurs face postérieur du cou,

  • raideur nucale,

  • diminution de l’amplitude de mouvement du cou,

  • maux de tête, migraine

  • fatigue oculaire,

  • irradiation ou fourmillements dans le bras ou la main.



Les causes d'une cervicalgie

Les douleurs cervicales peuvent avoir de nombreuses causes, les vertèbres n’étant pas les seules responsables.


Pour vous donner quelques exemples il peut s’agir de:


  • Hernie discale c’est à dire une saillie du disque intervertébral qui apparait suite à son usure et qui vient irriter une racine nerveuse, cela va créer une douleur électrique qui va suivre tout le trajet du nerf: épaule, coude, et parfois jusqu'aux doigts. C'est ce qu'on appelle une névralgie cervico-brachiale (NCB)

.

  • Arthrose cervicale liée à l’usure des cartilages, soit pas l'âge, mais aussi lors de mauvais positionnement trop penché en avant (ex: smartphone), ou alors par sédentarité par sous sollicitation du cartilage.


  • Contracture d’un ou plusieurs muscles du cou, par un mauvais positionnement, ou suite à un réflexe de protection du corps (chute, AVP....), par une mâchoire trop serrée, par une mauvaise correction de lunette qui va forcer sur les muscles du réflexe oculo-céphalogyre, par le stress.


  • Étirement ligamentaire suite à une entorse cervicale lors d’un accident ou d’une mauvaise chute, (voir plus bas le mécanisme d'un coup du lapin sur les cervicales)


  • Perte de mobilité d’une ou plusieurs articulations du cou. Plus vulgairement "une vertèbre bloquée" ou "déplacée" mais ce dernier terme n'est pas à employer , car si la vertèbre était déplacée cela entrainerait une atteinte de la moelle épinière et une paralysie, chose que nous ne voyons jamais en cabinet d'ostéopathie!


  • Un dysfonctionnement viscéral: Une inflammation ou un dérèglement au niveau de l’œsophage, la trachée ou la thyroïde peut être responsable de cervicalgie de par leur localisation en avant des vertèbres. Mais il faut savoir aussi que le foie est entourée par une enveloppe (capsule de Glisson) qui est innervée par le même nerf que le diaphragme. Sa racine se trouve donc aussi sur la moelle épinière au milieu du cou. Si vous faites un excès alimentaire, que vous avez du mal à digérer cela peut irriter la capsule. La moelle épinière ne sera alors plus forcément en mesure de différencier les informations venant du foie de celles venant des cervicales.

  • Stress, tabac accroît le risque d'avoir mal au dos

  • Respiration non abdominale


Le point sur certains cas fréquents:

UNE MAUVAISE POSTURE:


LE TORTICOLIS
Dès que l'on adopte une mauvaise position de la tête et que la courbure s'efface, des sensations douloureuses peuvent apparaitre dans la zone cervicale.
De nombreuses gênes ressenties dans cette région sont d'origine musculaire et touchent aussi bien les petits muscles fin situés entre deux vertèbres que des muscles puissants comme le trapèze ou les élévateurs de l'omoplate.
Lorsqu'ils se contractent, cela crée un torticolis, et les vertèbres en regard de ces muscles n'ont plus assez de mobilité, elle se "bloquent". Ce dernier peut résulter d'une réaction de défense face à une agression( sous l'effet de la surprise, du froid, on se tend) ou d'une mauvaise posture (par ex, quand on dort avec un oreiller trop haut ou quand on regarde un écran sans être bien en face). Mais, le plus souvent, le torticolis est dû à une accumulation de mauvais geste, de fatigue, et de stress. Celui-ci augmente la tension musculaire, diminue le sommeil et induit une moins bonne récupération.

le cas d'une mauvaise posture au travail:

Une posture inadaptée peut être responsable de cervicalgie et en particulier si la position est prolongée devant un ordinateur. Vos avant-bras ne reposent pas sur le bureau, l’écran n’est ni en face ni à hauteur de vos yeux et vos jambes sont croisées. Tout cela peut être responsable de vos maux de dos. Alors pensez à vérifier votre posture et à bouger régulièrement.






le cas d'une mauvaise posture durant le sommeil:


Il faut savoir que dormir sur le ventre avec un oreiller sous la tête met en tension vos cervicales et peut déclencher des douleurs. Les positions idéales étant sur le dos et le côté (position fœtale) avec un oreiller à bonne hauteur pour garder l’alignement de la colonne.






LE COUP DU LAPIN, UN AVP


Lorsqu'on roule en voiture et que l'on se fait percuter par l'arrière, la tête est projetée violemment vers l'avant. Ce "coup du lapin", comme on le nomme couramment, entraîne une lésion des ligaments du cou, ou entorse cervicale. Les muscles antérieures aux cervicales vont alors se contracter très fort et créer une rectitude cervicale c'est à dire un effacement de la lordose cervicale. Plus rarement, un choc violent peut provoquer une fracture des vertèbres cervicales, susceptibles d'occasionner des fortes douleurs si un rarement comprime u nerf, voire induire une paralysie si la moelle épinière est atteinte.



UNE PÉRIODE DE STRESS:

Lorsque l’on est stressé on a tendance à se recroqueviller sur nous-même, se tendre et rentrer la tête dans les épaules. Cela vient mettre en tension les trapèzes qui sont les deux gros muscles qui relient nos cervicales et nos épaules. De plus, en période de stress, la respiration change et le diaphragme se crispe, se met en tension. C’est alors que les muscles inspirateurs secondaires situés au niveau du cou vont devoir travailler deux fois plus pour garder une bonne capacité respiratoire. Il faut savoir aussi que le diaphragme est innervé par un nerf qui prend son origine au niveau des vertèbres cervicales. Vous comprendrez donc le lien très étroit qui existe entre les cervicales et notre muscle de la respiration: le diaphragme.


la mâchoire, lorsque l'on serre des dents. Cette articulation a un rôle de pivot central dans l’équilibre et la posture. C’est pourquoi un dysfonctionnement à ce niveau peut venir perturber la stabilité de notre colonne (et en particulier au niveau des cervicales). Si vous avez reçu un choc sur la zone ou que vous avez tendance à serrer/grincer des dents parce que vous êtes stressé par exemple il est fort probable que cela se répercute sur vos cervicales à plus ou moins long terme.


Traitement des cervicalgies en ostéopathie


Pour traiter un patient souffrant de douleurs cervicales en ostéopathie il est nécessaire d’avoir une bonne connaissance de l’histoire du patient. En effet l’ostéopathe a besoin de connaître vos habitudes de vie, vos antécédents (traumatiques et chirurgicaux) afin de terminer quels peuvent être les tissus en souffrance responsables de vos douleurs. Pour cela il commencera sa séance en vous posant diverses questions sur votre passé.


Comme pour tout motif en ostéopathie le traitement sera global sur l’ensemble du corps. Nous avons pu voir précédemment tous les liens qui existent entre les cervicales et les autres parties du corps.  C’est pourquoi votre ostéopathe Charlotte Bureau pourra effectuer des techniques sur les vertèbres cervicales comme sur les organes de la loge antérieure du cou, les organes digestifs, le diaphragme, le bassin et le crâne.


Attention vous avez un rôle à jouer, l'ostéopathie n'est pas de la magie!


L'action de l'ostéopathe va être de redonner de la mobilité aux vertèbres, car lors d'une contracture d'un muscle suite à un réflexe de protection après un faux mouvement par ex, les muscles vont se serrer sur les vertèbres et" bloquer" celle ci. La vertèbre débloquée, Il est donc important après la séance de continuer à garder une mobilité pour que petit à petit les muscles puissent eux aussi se relâcher. Il va donc de soi, de ne pas contenir la zone comme par ex à l'aide d'une minerve ou encore adopter une position "robot" en évitant de tourner la tête. Il va falloir retrouver les mouvements tout doucement même si le muscle continue encore quelques jours à tirer et faire mal.


En fonction de l’intensité de la douleur, de son mode d’installation et de la durée depuis laquelle elle est présente le traitement pourra s’étaler sur une ou plusieurs séances. C’est votre ostéopathe qui déterminera cela avec vous lors de la première consultation.

Une chose importante à savoir pour tous types de mal de dos le repos est formellement déconseillé.

Dans tous les cas, votre ostéopathe Charlotte Bureau vous donnera des conseils à la fin de chaque séance. Il pourra s’agir d’étirements, de conseils alimentaires, de posture ou d’adaptation de votre poste de travail.

Mais pour qu’un traitement ostéopathique ait le plus de chance de tenir dans le temps il est essentiel de mettre en pratique ces conseils dans votre vie quotidienne!




LA PLACE DE LA PREVENTION
  • Une consultation d'ostéopathie réalisée préventivement est très utile! N’attendez pas d’avoir mal pour consulter. Comme vu précédemment c’est à cause des compensations et des facteurs de risque que la douleur arrive. Si vous venez consulter votre ostéopathe avant d’avoir mal, celui-ci éliminera les tensions présentent et vous évitera la douleur. ​En fonction de votre état général, de votre gestion du stress, des postures que vous prenez quotidiennement, entre 2 à 4 consultations par an pourront être réalisées, voir plus si nécessaire.

  • Le mouvement et l'activité physique est le meilleur moyen de prévention. La position assise est un facteur aggravant. Attention toutefois, certains sports se révèlent très traumatisants: par ex les sports de raquettes et le golf, le jogging sur le macadam, le port de lourdes charges, la brasse en natation. Et comme beaucoup de chose, les excès sont mauvais y compris dans le sport.

Suggestion particulière pour le pilate, qui vous permettra un renforcement des muscles posturaux profonds tout en douceur.





Adopter une bonne posture au travail ou devant votre téléphone, faites des pauses régulièrement pour vous dégourdir ou vous étirer.








  • Hydratation, et une alimentation saine

  • Les étirements de la colonne à appliquer quotidiennement et dès le réveil. Votre Ostéopathe Charlotte Bureau vous les montrera lors de votre consultation.

  • Un bon matelas, oreiller, de bonnes chaussures, une bonne posture au travail mais aussi sur le fauteuil à la maison, debout, à la marche, pendant la course, devant son téléphone, en soulevant des charges lourdes. Des videos seront bientôt disponible pour vous montrer les bonnes postures à adopter ainsi que les étirements.




  • Respirer par le ventre


  • Faite un bilan régulier de votre vue et de votre posture.



Les exercices pour soulager la cervicalgie

Vidéo à venir


  • Une bonne respiration abdominale, une détente de la mâchoire à tous moments.

  • Le mouvement ,même assis prolongé, on bouge les cervicales par des mouvements dans les 3 plans de l'espace. On adopte une activité physique régulière (yoga, pilate ou autres). Pas de minerve, le mouvement est indispensable.



  • On pense à corriger sa posture au travail, ou devant la télé, son smartphone, au lit (oreiller) . Les épaules doivent être basses et ne pas s'enrouler.

  • On étire quotidiennement son trapèze, son SCOM

  • On met du chaud sur la zone (serviette, poche de gel...)

  • On ne masse pas mais on appui sur le muscle (à l'aide d'une balle de tennis par ex)

  • On adopte une bonne hygiène de vie, on s'hydrate (1,5L/J min)


N'hésitez pas à regarder la page instagram @mumetosteodes videos illustrent ces articles, ou bien la page Facebook @charlottebureauostéo ou encore youtube.




67 vues

Consultation à la 

maternité et à domicile sur demande

Prise de RDV en ligne

  • Facebook
  • Instagram

Cabinet Médical de Nîmes

Sages Femmes et Ostéopathe

563 chemin Puech du Teil

30900 Nîmes

06 62 52 06 67

 

Maison Médicale de Pondres

 

2008 Route d'Alès

30250 Villevieille

07 64 21 38 89

© 2020 par Charlotte Bureau Ostéopathe. Créé avec Wix.com

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon