Rechercher
  • Charlotte Bureau Ostéo

Les coliques du bébé et l'ostéopathie

Mis à jour : avr. 26

D'apparition entre 15 jours de vie et 3mois, on estime que 15 à 20 % des bébés sont touchés.



Les coliques du nourrisson sont souvent très difficiles à calmer malgré les câlins et les massages du ventre. L’ostéopathie peut être un bon remède pour atténuer et espacer les crises de coliques



Par colique on pense à douleur du système digestif, mais en réalité cela signifie pleurs du nourrisson sans pour autant douleur

Les coliques ne sont pas une maladie, mais plutôt la description d’un comportement. Les seuls et uniques réels symptômes toujours associés aux coliques sont d’ailleurs les pleurs intenses et soutenus.

Un bébé qui a des coliques est un bébé en bonne santé!!!

Il se nourrit bien, il ne vomit pas même s'il a quelques petites régurgitations à l'occasion, il n'a pas de fièvre, il n'est pas léthargique, il fait pipi 6 à 8 fois par jour, ses selles sont normales, s'il suit sa courbe de croissance.

Les signes de coliques

En général, les coliques sont décrites comme des crises de pleurs récurrentes et régulières chez un bébé.

Les coliques apparaissent typiquement dans les premières semaines de vie pour se calmer vers le troisième mois. Les crises sont spontanées, imprévisibles et se concentrent généralement en soirée pour se poursuivre dans la nuit dérangeant très fortement le sommeil de votre bébé.


Lorsqu’un bébé fait des coliques, les pleurs peuvent être accompagnés de certains comportements caractéristiques. Le bébé :


  • serre les poings et devient rouge;

  • raidit les jambes et les muscles de son ventre. Il peut aussi replier les jambes contre son ventre, se tortiller

  • a le ventre dur et a souvent des gaz pendant une crise;

  • peut aussi arquer le dos et partir en extension c'est une position de défense.



Quelles sont les causes des coliques?

La cause des coliques demeure encore un mystère. Il existe plusieurs hypothèses:


Une étape normale du développement

Les coliques seraient en fait une étape normales au développement du bébé arrivant dans un environnement différent de ce qu'il a vécu durant ses 9 mois.

Par ailleurs, certains bébés pleureraient plus que d’autres tout simplement en raison de leur tempérament qui les rend plus sensibles. Chez ces bébés, les pleurs à la fin de la journée pourraient être causés par un surplus de stimulation, ou tout simplement par la fatigue.


Une immaturité gastro-intestinale: Certains experts suggèrent donc que les probiotiques pourraient être utiles pour soulager les coliques.


Une allergie alimentaire: Les protéines du lait de vache sont souvent montrées du doigt.

Toutefois, ce type d’allergie s’accompagne en général d’autres symptômes, comme des vomissements, de la diarrhée ou des rougeurs cutanées. A peine 2 à 3 % des bébés souffrent d’une allergie aux protéines du lait de vache.

C'est pourquoi on suggère aux mamans allaitantes de supprimer de leur alimentation le lait de vache, sous toutes ses formes, les aliments qui fermentent ( brocolis, choux, pois chiches, oignons....) de le faire sur une quinzaine de jours regarder si cela change les crises de leur bébé. Si cela ne change pas ou peu, et que cette alimentation manque à la maman ne pas persister et surtout surveiller les carences éventuelles de la maman.



Même si les pleurs d’un bébé font partis de son développement, il faut les prendre au sérieux et réconforter rapidement l’enfant. Le consoler chaque fois qu’il pleure ne risque pas de lui donner de mauvaises habitudes. C’est plutôt essentiel pour répondre à ses besoins.


Comment soulager les coliques de son bébé?

Il faut tout d'abord savoir que parfois les coliques et du coup les pleurs de bébé sont inconsolables, cela ne signifie en rien que vous seriez incompétent ou un mauvais parent. Il faut garder en tête que la colique est un phénomène répandu et temporaire. De plus, elle n’a aucune conséquence néfaste et ne nuit pas au développement d’un enfant.


Accompagner ses pleurs ne pas le laisser pleurer seul est par contre très important pour son développement. Les études récentes en neuroscience nous confirment que le bébé est incapable de faire des caprices, et qu'il a un fort besoin de contact pour sa construction.


Il arrive très souvent que nous perdions patience face à des pleurs de notre bébé parfois très intense, par le manque de sommeil notre corps ne peut plus accompagner ces pleurs, ne culpabilisez pas et passez la main à votre conjoint ou une autre personne de confiance. Si vous êtes seul, déposez votre bébé dans son lit, quittez la pièce et attendez de vous calmer avant de le reprendre dans vos bras. Retournez quand même voir le bébé toutes les 15 minutes. Mieux vaut le laisser en sécurité dans son lit à pleurer que de risquer de secouer son bébé.



  • PRENDRE RDV CHEZ VOTRE OSTEOPATHE, en attendant ce rendez vous ou bien en prévention de l'apparition de ces signes de colique, appliquez les conseils simples que votre Ostéopathe Charlotte Bureau donne en consultation:


  • GARDER l'ENROULEMENT DU BASSIN de votre bébé à tout moment, aussi bien lorsque vous le soulever de son lit, de la table à langer, que lorsque vous le portez au bras, en berceau sur le ventre ou sur votre épaule, en peau à peau, ou en écharpe mais également dès que bébé est sur le dos. Cette technique favorise la détente de l'abdomen et du périnée afin de faciliter l'évacuation des gazs et des selles.

💡Astuce de votre ostéopathe Charlotte Bureau, roulez une petite serviette de bain pour créer un "boudin" et le placer autour de ses fesses sous ses cuisses, cela créera l'enroulement du bassin, ses jambes seront repliées et relevées.. Si bébé dort placez ce boudin sous son draps housse pour ne pas risquer qu'il se retrouve plus haut et ne gêne sa respiration.


  • MASSER LE VENTRE DE BEBE: ne caressez pas n'hésitez pas à mettre un peu de pression en massant dans le sens des aiguilles d'une montre, créer une pince avec votre main pour englober le ventre de bébé et alléger la pression que les organes ont sur ses vertèbres en tractant vers le haut, tout ceci le bassin toujours bien enroulé. Utilisez ses jambes en les repliant et en créant des appuis sur son ventre comme un "pédalo". Mettez le sur le ventre (seulement pendant son éveil, pour que de lui même il bouge ses jambes et masse son ventre), mais alterner aussi sur le coté les jambes bien relevées.


  • LE PORTAGE équipez-vous de bons équipements de portage pour la maison et l’extérieur. voir article portage physiologique. Portez bébé dans différentes positions, en berceau, sur votre avant bras en position ventrale, sur votre épaule, sur votre torse, attention à toujours garder l'enroulement de son bassin.


  • LE PEAU A PEAU toujours à pratiquer pour calmer son bébé, rien de mieux que la chaleur humaine, les bruits du coeur, l'odeur de ses parents




  • BAISSER LES LUMIERES

  • EVITER LES PANTALONS SERRANT LE VENTRE DE BEBE , préférez les pyjamas une pièce.


  • BERCER BEBE doucement, le bercement debout en flexion de cuisse type squat fonctionne en général mieux car cela mime la marche et donc ce qu'il a ressenti durant ses 9mois, utilisez également le ballon de grossesse pour vous soulager et changer de position


  • FORMER UNE EQUIPE ne restez pas seule, relayez vous avec votre conjoint, demandez de l'aide à vos proches.

  • LES BRUITS BLANCS en relais ,une fois qu'il est endormi dans vos bras et que vous souhaitez le poser dans son berceau sans le réveiller, installez les bruits blancs (vous pouvez en trouver sur you tube, ou application sans besoin de wifi) près de son berceau ainsi il sera rassuré et ce sera parfois une solution remarquable. Pour rappel le bruit blanc est une sorte de bruit de fond, comme un arrière-plan sonore, aspirateur, avion, pluie, battement de coeur..., C'est un son qui rappelle les bruits qu'entendait le bébé dans le ventre de sa maman, cela le rassure, l'apaise et en quelque sort a un effet hypnotique.

  • NE NEGLIGER PAS SON BESOIN DE SUCCION mettre en place une tétine est loin d'être un échec, il faut déculpabiliser, ces bébés ont un fort besoin de succion, cela va les apaiser et les rassurer, ne leur en privez pas!


Une alternative à la tétine pour les mamans allaitant au sein, et ayant peur de la confusion sein/tétine, est de proposer son petit doigt à téter, vous posez la pulpe du 5ème doigt face au palais plaqué dessus, c'est en général magique!









  • CHANGER BEBE D'ATMOSPHERE changer de pièce, sortez sur votre balcon, jardin, ou juste à la fenêtre, allez vous promener. Tout comme vous, bébé a besoin de changer d'air, d'atmosphère.

On rappelle que dès la naissance, il faut sortir bébé minimum 20min par jour (en évitant les centres commerciaux, transports en communs...)


  • LE BAIN l'eau un milieu qui lui est bien familier, qui va l'apaiser, lui changer les idées s'il est en pleine crise par exemple. Le bain enveloppé est une très bonne solution au bébé n'appréciant pas être nu.


  • LES PROBIOTIQUES peuvent aider à créer la flore intestinale de votre bébé, d'autant plus s'il est né par césarienne sans passer par la voie vaginale et être en contact avec les bactéries qui y sont présentes. Les plantes peuvent être une aide (calmosine...)

.

  • NE PAS CULPABILISER si vous n'arrivez pas à calmer ses pleurs, ils sont très souvent inconsolables mais très important de les accompagner. Quand c’est votre premier enfant, vous vous dites peut-être que vous ne savez pas faire : arrêtez tout de suite, vous êtes les meilleurs parents pour votre bébé ! Quant à l’entourage, il ne comprendra peut-être pas les besoins de votre bébé et vous dira qu’à trop l’avoir dans les bras, vous allez l’habituer… si ce n’est déjà fait. Restez solides et sûrs de vous : vous seuls connaissez votre bébé, puisque c’est vous qui l’avez fait ! Et si vous avez déjà eu des enfants avant, le trouble peut être tout aussi important : vous repartez à zéro ou presque dans votre rôle de parent et devez réapprendre à vous occuper d’un bébé… tout autrement.



  • POUR LES BEBES ALLAITES, ne donner qu’un seul sein par tétée ou le même sein pour 2 tétées de suite de façon à ce que bébé atteigne le lait gras de fin de tétée qui peut prévenir les coliques. Tentez de supprimer de votre alimentation le lait de vache, sous toutes ses formes, les aliments qui fermentent ( brocolis, choux, pois chiches, oignons....) de le faire sur une quinzaine de jours regarder si cela change les crises de votre bébé. Si cela ne change pas ou peu, et que cette alimentation manque à la maman ne pas persister et surtout surveiller les carences éventuelles de la maman.


  • PARLEZ EN A DES PROFESSIONNELS ne serait-ce que pour vérifier que cela ne masque pas d’autres particularités.



Traitement des coliques et ostéopathie

Au cours de la grossesse et de l’accouchement le corps du bébé est soumis à de nombreuses contraintes. Des tensions viennent s’exercer au niveau du crâne, du bassin, du thorax, du rachis et des organes qui s’attachent à ces structures.


Chez le nouveau-né les manipulations sont très douces et très ciblées. En aucun cas il n’y aura de « craque ». Elles visent à redonner de la mobilité aux organes du système digestif et à améliorer leur vascularisation.


En général 2 séances peuvent suffire à limiter les symptômes liés aux coliques. Cela dépend évidemment de chaque nourrisson et de son histoire.

Des conseils vous seront donnés par votre ostéopathe Charlotte Bureau durant la séance afin d’aider votre bébé au quotidien (petits massages, techniques d'enroulement du bassin, et de portage..).


N'hésitez pas à regarder la page instagram @mumetosteodes videos illustrent ces articles, ou bien la page Facebook @charlottebureauostéo ou encore youtube.

18 vues

Consultation à la 

maternité et à domicile sur demande

Prise de RDV en ligne

  • Facebook
  • Instagram

Cabinet Médical de Nîmes

Sages Femmes et Ostéopathe

563 chemin Puech du Teil

30900 Nîmes

06 62 52 06 67

 

Maison Médicale de Pondres

 

2008 Route d'Alès

30250 Villevieille

07 64 21 38 89

© 2020 par Charlotte Bureau Ostéopathe. Créé avec Wix.com

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon