Rechercher
  • Charlotte Bureau Ostéo

Le 4ème trimestre de la grossesse ou continuum

Mis à jour : avr. 25


Il ne faudrait pas trois, mais quatre trimestres pour pleinement mettre au monde un enfant, tant au niveau physique que psychologique., aussi bien pour le bébé mais également pour la maman. C’est ce qu’on appelle le concept du ‘continuum’.



Les trois premiers mois de vie du bébé est une période particulière, période d'adaptation à la vie du bébé qui était confiné 9mois, et période de transition de la maman qui n'a pas encore retrouvé son corps de femme avant la grossesse.


Cette période post-accouchement appelé post-partum, nécessite en effet un temps d'adaptation pour s'habituer à cette dissociation des deux corps. Bien que le cordon soit coupé la fusion vécue pendant les 9 mois de grossesse doit être prolongée et ne peut se terminer par une brutale séparation.


Ce concept, nommé continuum, est donc nécessaire pour le bien-être de l'enfant et des parents : changements hormonaux, sensibilité émotionnelle, allaitement…


Exposé par l’auteure américaine Jean Liedloff, dans un essai publié en 1975, le concept du continuum consiste à dire que la proximité physique et psychique mère-enfant est nécessaire, tant pour le bien-être de la maman que celui de l’enfant

9 mois de grossesse tout le monde le sait, d'ailleurs la femme est bien entourée durant cette période, suivi médical, échographie, préparation à la naissance, adaptation des horaires de travail, arrêts, priorité aux femmes enceintes, la femme enceinte est globalement épargnée et choyée dans les codes de la société.

Mais ne manque t'il pas une chose dans tout ça? La période après l'accouchement, la préparation à devenir mère?

Lorsqu’une femme est enceinte, elle ne fait qu’un avec son bébé. Elle le nourrit, le berce, dort avec lui, bouge avec lui, sans même y penser ou presque. Le corps de la femme se voit modifié et chamboulé pour accueillir et héberger ce petit être en devenir pendant neuf mois.


Avez vous déjà réfléchi à ce que bébé vivait et ressentait dans le ventre de sa maman?



Durant ses 9mois bébé est au chaud, baigné dans son liquide, il n'a pas à réguler sa température, il ne ressent pas la pesanteur, il a un bruit en continu sourd celui des organes, du transit de sa maman, du battement du coeur, de la voix de l'entourage de sa maman. Il est nourrit à volonté, en permanence sans devoir réclamer, il est dans la pénombre protégé de la lumière, il est bercé toute la journée c'est d'ailleurs souvent au moment du repos de maman qu'il se met à se réveiller et à bouger. Il est contenu, les parois de l'utérus lui créait un nid douillet.


Et tout à coup!


Les contractions sont là, il est protégé par son airbag incompressible, mais il doit passer ce tunnel si étroit, parfois c'est si long qu'il peut montrer une souffrance, qui peut nécessiter de le faire sortir par une autre porte (la césarienne), parfois il doit être aidé (les instruments), c'est un long parcours un long marathon très visible pour la maman mais également ressentit par le bébé. Il est là ça y est, il prend sa première respiration, c'est tout nouveau pour lui. On rappelle au passage le bienfait d'une séance avec un ostéopathe les jours suivant ce long périple vers la vie, de nombreux conseils vous seront donné par votre ostéopathe Charlotte Bureau.


Et puis quoi ? A peine l’accouchement terminé, il faudrait que tout soit tout de suite parfait ? Que bébé s’habitue immédiatement à son nouvel environnement ? Qu’il parvienne à téter en moins de deux, à rester seul dans sa chambre, loin de celle qui l’a porté pendant neuf mois ?



Perdu dans un panier rempli de tissu ou dans une boîte en plastique (le couffin de la maternité) sans mouvement, sans son, sans odeur ou sans sensation de vie.


Imaginez vous ce changement si brutal?





Vous avez peur de mal habituer votre enfant?


D'après Jean Liedloff, le nouveau-né a besoin de créer un lien d’attachement stable et cohérent, et s’adapte plus facilement s’il retrouve des sensations de la vie intra-utérine.

L’auteure fonde son propos sur l’observation de tribus (les Yekwanas et les Sanemas) dans la jungle amazonienne. Elle a ainsi constaté que les nouveau-nés passaient leurs premiers mois entourés à chaque instant de leur mère, et finissaient par s’en détacher eux-mêmes lorsqu’ils étaient assez en confiance, assez à l’aise avec le monde qui les entourait.


Comment faire en sorte d' appréhender au mieux cette période d'adaptation?

Tout simplement répondre à ce que bébé avait durant ses 9mois


  • Bébé mangeait en continu ,sans réclamer --- Allaitement à la demande


  • Bébé était au chaud sans devoir réguler sa température ---Peau à peau à volonté


  • Bébé était contenu dans un cocon avec des parois --- Le portage, le regroupement, l'emmaillotage


  • Bébé avait un bruit sourd en continu --- Le portage, le peau à peau mais aussi les bruits blancs, le cododo, un environnement calme


  • Bébé n'était jamais seul --- Le cododo, le portage, le peau à peau


  • Bébé était dans la pénombre --- Pas de lampe trop intense, par contre on sort bébé tous les jours pour l'habituer tout doucement à la lumière du soleil, et éviter l'inversion jour nuit.


  • Bébé était nu, il touchait ses mains, les tétait (parfois on observe même des cloque de suçons sur ses mains à la naissance) --- On oublie les moufles, s'il se griffe c'est superficiel rien de grave, peau à peau à volonté (juste la couche ou pas!), pas de vêtement trop serré pour éviter les coliques par exemple, enlever les étiquettes, la tétine, le doigt, la succion est un besoin.


  • Bébé baignait dans un milieu aqueux --- Le bain même si on ne le lave pas tous les jours, il pleure peut être que le baigner sans savon, les oreilles immergées, va l'apaiser en lui redonnant des sensations connues.



  • Bébé n'avait pas de couche --- on le change régulièrement si c'est humide ce n'est pas agréable, il a déjà du mal à réguler sa température


  • Bébé ne ressentait pas le phénomène de pesanteur --- On porte bien bébé, soutient bébé par le siège (ses fesses) et derrière sa tête on évite de le prendre sous les bras., En dehors du portage, on évite les transats, les cocoonbaby, les dispositifs qui l'empêche de bouger comme il le veut, coussin anti tête plate, le sol lui permet d'appréhender, de prendre conscience de son corps, le massage après le bain par exemple à l'aide d'une huile végétale (olive, coco...).


  • Bébé a des coliques, des gazs, des reflux---- c'est normal et fréquent, le lait est tout nouveau à digérer par son estomac et son intestin, on enroule son bassin pour l'aider, on le rassure, on le masse, on l'emmène chez l'ostéopathe, on le porte plus que jamais, on lui donne un bain, les probiotiques, on lui fait faire des rots, des pauses, on demande à son médecin de l'aide si c'est trop intense.



Trouver ses marques, écouter ses besoins et ceux de son bébé, ne pas se laisser désorienter ou culpabiliser par la pression sociale. Tel est l’objectif de cette période du post-partum afin de trouver un nouvel équilibre.


Pour celles qui souhaitent retrouver cette sensation d’union, il est tout simplement conseillé de suivre son instinct, quasi mammifère, de materner son nouveau-né: allaitement à la demande, cododo, portage en écharpe, peau à peau… Toutes ces pratiques permettent de prendre en considération les besoins de la maman et du bébé, selon leur propre ressenti. Alors faites vous confiance!

Et la maman après ces 9mois et ce marathon de l'accouchement, on en parle assez?

Alors qu'elles ont été suivies de près pendant 9 mois, les jeunes mamans se retrouvent soudainement très peu accompagnées et préparées à tout ce qui les attend après la naissance de leur enfant.



Le 4e trimestre de grossesse, période de re-transformation du corps de la femme


Au-delà de cette idée de continuum mère-enfant après la naissance, on parle de 4e trimestre de grossesse pour évoquer une réalité physique.


Car si le nouveau-né et le placenta ont bien quitté le corps de la mère, celui-ci n’est pas pour autant revenu à son état d’avant la grossesse, durant la conception.

On pourrait ainsi parler de corps “post-partum”, lorsque la femme n’est ni enceinte, ni “pas enceinte”.


Le ventre est encore un peu arrondi, car l’utérus ne reprend sa place que progressivement, grâce aux contractions utérines appelées tranchées, qui sont, il faut aussi le dire parfois très douloureuses, l'utérus saigne encore parfois plusieurs semaines.



Les seins sont la cible de montées de lait, d’autant plus si la jeune maman allaite, et ont parfois changé de taille et d’aspect par rapport à avant la grossesse. Mais également pour les mamans qui décident de ne pas allaiter, pour certaines ce sera sans douleur ,mais pour d'autres il va falloir vaincre la montée de lait qui est physiologique mais qui ne peut être soulagée par la succion du bébé....



Si une césarienne a eu lieu, la cicatrice peut être douloureuse, si une déchirure ou une épisiotomie a eu lieu les points peuvent faire mal.

Les hémorroïdes, les varices qui peuvent occasionner une constipation, une crainte. Une pesanteur peut se ressentir après un périnée encore traumatisé par ce passage.










La peau du ventre est généralement un peu “flasque”, car elle s’est étirée pour accueillir le bébé, puis détendue d’un coup lors de l’accouchement.





Autant de chambardements que la femme, devenue maman, peut vivre avec difficulté, d’autant plus que les réseaux et la société tout entière font l’éloge du corps parfait, lisse, ferme, sans marques, sans cicatrices, bref, sans aucun vécu.


Par ailleurs, si elle est souvent le centre de toutes les attentions des proches lorsqu’elle est enceinte, la jeune maman se sent parfois un peu seule une fois bébé venu au monde.

A la naissance, on n’a d’yeux que pour lui. Ce changement physique, ce ventre vide de bébé mais encore gros, cette chute d'hormones, ce retour à la maison avec des angoisses de ne pas savoir bien faire, le papa qui reprend le travail, le manque de sommeil qui s'accumule.


"9 mois pour faire, 9mois pour défaire"


Une femme met 9 mois à créer son bébé, il va lui falloir ce même temps pour récupérer et retrouver possession de son corps de femme.

Ne soyez pas pressée et lorsqu'on le sait , on angoisse moins. L'inconnue fait peur. De tous temps les femmes ont enfanté, et souvent plusieurs fois, c'est bien que cette période de désagrément ne dure pas et qu'on a la capacité à l'oublier et à en garder le meilleur. Le bonheur d'être maman dépasse tous ces petits malheurs, alors profitez de vos instants privilégiés en formant un nouveau cocon à la maison, mettez de coté travail, ménage, charge mentale.


Un conseil: mieux vaut s’engager dans un processus d’acceptation. Dites vous que vous ne ferez que vous occuper de votre bébé, rien d'autre, ainsi vous libérez votre esprit et vous ne serez pas déçue.


Quatrième trimestre de grossesse : bien s’entourer pour le vivre avec sérénité

Les premiers mois de bébé seront intenses et dédiés à 90% à vous en occuper lorsqu'on le sait et que l'on s'y prépare, on oublie le reste et on est pas submergé par la fameuse charge mentale.

La meilleure façon est de vivre au rythme de son bébé, on se repose quand il dort.

On n'oublie pas de manger équilibré, on fait le plein de vitamines, minéraux.

On n'hésite pas à solliciter son entourage ou même les soignants.

Les quelques visites postnatales d’une sage-femme peuvent faire un bien fou.

Votre ostéopathe vous permettra de rééquilibrer votre bassin, vos organes qui ont été chamboulés, de mieux gérer votre allaitement, de revenir sur le déroulement de votre accouchement, vous aider à vous remettre plus facilement physiquement et psychologiquement.


Quant à la famille, elle peut, plutôt que de gâter le nouveau-né de doudous, soulager le couple au quotidien en proposant , la préparation d’un repas complet, une après-midi ensemble, une sortie cinéma ou autre pendant que l’un des deux membres du couple garde le bébé, une aide pour faire les courses, le ménage... De quoi limiter le risque de burn-out parental ou de dépression du post-partum.



N'hésitez pas à regarder la page instagram @mumetosteodes videos illustrent ces articles, ou bien la page Facebook @charlottebureauostéo ou encore youtube.

32 vues

Consultation à la 

maternité et à domicile sur demande

Prise de RDV en ligne

  • Facebook
  • Instagram

Cabinet Médical de Nîmes

Sages Femmes et Ostéopathe

563 chemin Puech du Teil

30900 Nîmes

06 62 52 06 67

 

Maison Médicale de Pondres

 

2008 Route d'Alès

30250 Villevieille

07 64 21 38 89

© 2020 par Charlotte Bureau Ostéopathe. Créé avec Wix.com

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon